Le public et les enquêtes

Réunion publique et réunion restreinte

17 decembre 2013

Dans les enquêtes publiques la communication orale se fait pendant nos permanences et le cas échéant lors des réunions publiques ou des réunions d'information. Les permanences permettent une bonne écoute et une bonne confidentialité mais la plupart du temps elles portent sur l'intérêt personnel qui est souvent à l'opposé de l'intérêt collectif voire public. En ce qui concerne les réunions publiques, qui ont un caractère assez exceptionnel, l'expérience apporte la preuve qu'elles sont difficiles à conduire et à gérer. Il y a souvent des débordements, des divergences et les prises de parole limitées à quelques participants. Les situations sont parfois imprévisibles avec la présence d'opposants qui peuvent, dans les cas extrêmes, nécessiter l'intervention des forces de l'ordre.


Il existe une solution intermédiaire que certains de nos collègues utilisent lors de leurs enquêtes. Il s'agit d'organiser des réunions ciblées avec un nombre de participants limité en faisant une sélection parmi  des personnes ou des groupements ayant par exemple un objectif collectif commun et des approches différentes. On peut avoir affaire, par exemple, à des associations, à des représentants d'un quartier etc…C'est au CE de planifier et d'organiser ce type de réunion avec de préférence l'appui du responsable du projet lorsqu'il faut un soutien technique.


L'avantage d'une telle réunion est qu'elle permet des échanges d'informations et de confronter des points de vue entre les participants bien identifiés et représentatifs en  donnant une vision large sur la pertinence du projet. Cette démarche accorde une audience aux associations et aux comités de quartier qu'il est difficile de recevoir en nombre et longtemps pendant les permanences. Ce type de réunion est plus facile à gérer qu'une réunion publique car les intervenants sont connus et la logistique ainsi que la programmation bien cadrées. Ce type de réunion demande par contre une préparation sérieuse et doit faire l'objet d'un compte rendu fidèle et objectif. Il doit être joint au rapport d'enquête afin d'enrichir le contenu de l'enquête


 Le chargé de la communication


  Jean-François Démoulin 

 
 
© Micropulse 2018 - Création site Internet